Les différentes formes d’art

Art-portrait-collage_2Pour parler des différentes formes d’art, je voudrais établir une liste de ce que je considère être les différentes formes d’expression artistique.
Je commencerais par vous orienter vers le traditionnel classement des arts (cf. wikipedia), pour mieux m’en éloigner. Je considère en effet qu’il existe énormément de redondance dans ces différentes catégories, ce qui ne  nous aide pas pour connaître précisément ce qui différencie ou rapproche ces différents arts. Par exemple, le cinéma (le « 7ème art ») est en grande partie constitué de techniques reprises d’arts plus anciens (théâtre, littérature, photographie, musique, entre autres), mais possède une technique absolument spécifique et au combien importante dans l’histoire de l’art qu’est le montage.

C’est sous cet angle que je voudrais redéfinir les différentes formes d’art existantes. Ce classement est relativement subjectif, probablement incomplet, et mérite sûrement d’être discuté et amélioré. Je détaillerai peut-être chaque catégorie dans des articles spécifiques, mais je voudrais arriver le plus vite possible à parler du jeu, qui est, rappellons-le, le sujet principal de ce blog. Je précise que toutes ces catégories pourraient elles-mêmes être divisées en deux, à savoir sa forme abstraite ou figurative. Par souci de simplicité, je vais essayer d’en faire un classement chronologique :

  1. illustration-Fred-BorralhoL’illustration : Peintures, dessins, collages. Cet art consiste à générer des émotions à travers la représentation en 2 dimensions de choses réelles ou fictives (ou un mélange des deux). L’effet est provoqué par l’assemblage des formes et/ou couleurs alliées à une certaine interprétation personnelle de l’objet ou scène représentée. La peinture numérique relève de la même forme d’art.
  2. cathedrale_notre_dame_a201011_aw8L’architecture : Génération d’émotions par la forme et l’assemblage d’objets non organiques en 3 dimensions. cela peut concerner un objet unique (une église, une immeuble) ou l’assemblage d’édifices au sein d’un ensemble cohérent. La création de scènes ou d’objets dans des logiciels de 3D (comme Maya, 3DS Max ou Blender) est similaire, que ce soit pour le jeu ou le cinema d’animation.
  3. Sculpture_RodinLa sculpture : La création de formes organiques en 3 dimensions. Une différence notable avec l’architecture est que la sculpture part d’un bloc de matière pleine que l’on « creuse » pour créer la forme, alors que l’architecture consiste plutôt à ajouter des éléments les uns aux autres pour créer l’objet final (bien que ce ne soit pas 100 % vrai). De ce point de vue, certaines techniques mises en oeuvre dans le modelage d’objets (même organiques) en 3D via des logiciels se rapprochent plus de l’architecture, tandis que d’autres, consistant à affiner un objet pour le remodeler, sont semblables aux techniques de sculpture traditionnelle.
  4. Obama_Congres432L’art oratoire : Voici un art qui n’existe pas vraiment dans les classifications, ou alors dilué dans le théâtre, le cinéma, la radio ou la télévison. Pourtant on sait que raconter une histoire ou dire un texte est un art difficile à maîtriser, mais d’une très grande richesse. On ne peut réduire le théâtre à ce seul aspect, donc il me paraît utile d’en faire une forme d’expression artistique. Vu que la tradition orale est plus ancienne que l’écriture, j’incluerais dans cette forme l’art de présenter (ou organiser) une histoire.
  5. Litterature - Comte de Monte-CristoLa littérature : Depuis que l’écriture existe, et que l’on raconte des histoires par ce biais, la littérature est un art à part entière. Il s’agit de pallier l’absence d’intonation (existante dans la tradition orale), par le rythme des phrases et le choix des mots. La poésie reprend ces techniques en y ajoutant éventuellement une touche musicale (voire plus bas).
  6. Theatre-TARTUFFE-001La mise en scène : Initialement lié à l’activité théâtrale, il s’agit de jouer avec l’espace, les protagonistes et le rythme de l’action. La mise en scène est rarement utilisée seule comme forme d’expression, mais elle n’en reste pas moins une composante importante du théâtre ou du cinéma. Il suffit de voir une même pièce de théâtre dirigée par deux metteurs en scène différents pour en comprendre l’importance.
  7. Expression gestuelle - danseL’expression gestuelle : Ici, on recense tout ce qui a trait à l’expression d’émotions par les gestes. Ceux-ci peuvent être très concret (le jeu d’acteur par exemple) ou abstrait (comme les chorégraphies de danses). On le retrouve dans toutes les œuvres qui font visuellement communiquer l’objet d’expression avec son « public » (que ce soit de vrais acteurs ou des acteurs virtuels).
  8. Musique - orchestreLa musique : L’art abstrait par excellence. La musique évoque ses émotions par l’assemblage sonnant ou dissonant de sons. Il s’agit pour moi de l’art par excellence au sens où, vu qu’il n’utilise aucun son reconnaissable, on ne peut tricher avec lui, de part son aspect totalement abstrait. Evidemment, pour faciliter son accès, on y a par la suite ajouté du texte afin de rendre la musique plus narrative, plus compréhensible, mais la chanson n’est que l’ajout de l’art de la littérature par-dessus  la musique.
  9. Cadrage - nom-de-la-rose-1986-06-gLe cadrage : Dans la peinture, l’illustration, mais surtout en photographie et au cinéma, l’art du cadrage prend une grande importance dans le ressenti que l’on peut avoir d’une oeuvre. La technique consiste surtout à, d’une part, gérer l’importance des différents éléments d’une scène au sein du cadre et, d’autre part, laisser le spectateur extrapoller sur ce qui existe hors-cadre, et ainsi présenter une scène virtuellement plus grande et plus riche que ce qu’elle est réellement. Le jeu du montage et de l’éclairage permet d’influencer précisément ces deux aspects.
  10. Eclairage - la-belle-et-la-bete-de-jean-cocteau-1946L’éclairage : L’éclairage influence beaucoup d’aspects précédemment présentés, et il s’agirait plutôt d’une forme transversale, plutôt qu’une forme à part entière. Elle n’a d’ailleurs aucune intérêt seule. Néanmoins, son importance est telle qu’il me semblait important d’y dédier un paragraphe. Cette composante existait déjà dans l’art picturale préhistorique, où certaines peintures prennaient vie sous l’éclairage des « lampes » de ces hommes préhistoriques. Mais il a pris une importance particulière à l’arrivée de la photographie, et par extension dans le cinéma.
  11. Son - imagesSon : De la même manière que l’éclairage est une technique d’expression artistique en soit, le son permet de créer une ambiance particulière, et est principalement utilisée au cinema (et dans le jeu video, bien entendu :-)).
  12. Montage - editing-MoviolaLe montage : Comme je le disais en introduction, le cinéma est une mélange de tous les arts ci-dessus. Mais sa spécificité, c’est le montage. L’art d’influencer l’interprétation d’un plan en fonction des plans le précédants, voire les plans le suivants, dans l’optique d’une analyse à posteriori. L’illustration flagrante de l’importance du montage est ce qu’on appelle « l’effet Koulechov » (cf. wikipedia).
  13. Animation - 800px-The_Horse_in_Motion-1L’animation : L’art de créer du mouvement par l’enchaînement rapide d’images fixes. Cet art n’en est particulièrement un que pour les arts graphiques (2D ou 3D), car, hormis quelques exceptions (cf. La Jetée), l’animation d’images photographiques n’a que rarement donné de grandes oeuvres. Là où les arts graphiques en retirent un intérêt, c’est parce que les mouvements créés sont précisément non-réalistes (cf. Preston Blair : « L’animation sans peine » ou encore Richard Williams : « Techniques d’animation ») pour leur ajouter une force d’expression inédite.
  14. Mouvement - AstérixLe mouvement dans les images fixes : Ici, on trouve l’art subtil de suggérer le mouvement au sein d’une image fixe (cela concerne la Bande Dessinée et certaines illustration, comme les affiches, les dessins humoristiques, etc…). Ici, l’artiste doit user de subterfuges, qui sont devenus extrêmement codifiés avec le temps pour évoquer ce qu’il ne peut montrer réellement.
  15. BD - GastonLa transition d’images en bande-dessinée : Sous ce nom barbare (toute suggestion est la bienvenue) se cache l’art de créer dans l’esprit du lecteur les images ou les scènes qui ne sont pas dessinées. Pour cela, le dessinateur et l’écrivain se doivent de choisir précisément les positions et expressions des personnages,  le cadrage et les textes descriptifs ou dialogues. Cet art se rapproche du cadrage, sauf qu’il s’agit de générer des images dans le temps plutôt que dans l’espace (bien que la BD possède également cet aspect-ci).

Jje pense avoir fait le tour de toutes les formes d’expression artistique (selon moi), bien que ce degré de détail permette de créer des sous-catégories à volonté. A partir de là, je vais (enfin) pouvoir m’intéresser au cas particulier du jeu vidéo.

Bookmarquez le permalien.